Détails de la prochaine activité

VISITE de CHAMBLY

 

L’Association du Personnel Retraité du Cégep de Saint-Jérôme vous invite à visiter la magnifique région de Chambly. Nous ferons un TOUR DE VILLE guidé :

premier complexe industriel, domaine seigneurial, complexe militaire britannique et église St-Stephen. Nous savourerons un excellent dîner au restaurant de style médiéval Fourquet Fourchette. Nous visiterons enfin le Fort de Chambly.

 

 

DATE          MERCREDI le 18 Octobre 2017.

 

LIEU            Chambly

 

HEURE       En autobus coach (arrivée à 7h45) :

  1. Départ de Saint-Jérôme à 8h 00 du stationnement du Carrefour du Nord, Grignon et de la Salette, face à la Banque Laurentienne (édifice jaune)
  2. Départ de Sainte-Thérèse à8h 15 du stationnement du Tim Horton’s, 210 rue Saint-Charles (Autoroute 15 sortie 23 ; coin Chemin de la Côte St-Louis).

 

COÛT          :  Membres 65$ – Non-membres : 75$

N.B. C’est une aubaine. Prévoir le montant exact, nous le ramasserons dans l’autobus.

Recommandations :

Apportez sac à dos et/ou sac écologique pour les provisions et/ou achats. Il y a des boutiques au restaurant et au Fort Chambly. Prévoyez aussi des collations si vous le désirez.

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE :

  1. Visite guidée de la Seigneurie de Chambly

À 10h00

Accueil du groupe par François, le guide de la Société d’histoire locale, pour la visite guidée (en autobus) de la seigneurie de Chambly et de l’Église St-Stephen.

 

Visite guidée de la Seigneurie de Chambly (en autobus)

TOUR DE VILLE : Premier complexe industriel, domaine seigneurial, complexe militaire britannique et église St.Stephen

 

Il était une fois Chambly

Le parc des rapides

Le Parc des Rapides, qui est situé à proximité du Fort-Chambly, recèle sous sa couverture gazonnée les traces d’un important complexe industriel tombé en désuétude au début du vingtième siècle. Seuls quelques vestiges, qu’on peut apercevoir en longeant les berges de la rivière Richelieu à cet endroit, témoignent de son passé industriel glorieux.

Les premiers bâtiments construits sur ce débit d’eau sont un moulin à scie en 1734.

Les rives du parc des rapides appartiennent aux seigneurs. L’eau à fort débit constitue une précieuse source d’énergie. Tous les seigneurs ont utilisé les pouvoirs d’eau pour actionner leurs entreprises. Plusieurs moulins à eau faisant de blé farine, des moulins à scier le bois, à carder et à fouler la laine, même un moulin à papier (1842) ont existé le long des rapides du Richelieu.

 

COMPLEXE MILITAIRE BRITANNIQUE (1812)

 

Chambly est reconnu pour son fort. Ce qui est moins connu, c’est son camp militaire. Avant la fin du dix-huitième siècle, on logeait les militaires dans les auberges et chez les habitants. À Chambly, en ce dix-neuvième siècle l’armée construit des casernes pour les loger. On nomme cet espace « le domaine du roi, les terres de la Couronne ou le domaine militaire » et plusieurs avaient conservé l’appellation française « la banlieue du roi ».

 

En 1815, Chambly est un véritable camp militaire avec tous les services et les activités reliées à la vie quotidienne des soldats. C’est ainsi qu’on vit construire, des casernes, des entrepôts, des quartiers d’officiers, des ateliers, des écuries et un hôpital.

 

Chambly est un lieu exceptionnel en histoire militaire. C’est un des premiers camps militaires, c’est-à-dire un des premiers lieux conçus non pas pour la défense elle-même, mais pour loger et desservir une population vivant du métier des armes, non seulement en temps de guerre, mais aussi en temps de paix.

 

Le camp militaire (La Banlieue du roi)

— Le fort Chambly (no.1)                      — La maison du commandant (no 5)

— le corps de garde (no 2)                  — La maison Ducharme (no 3)

— La maison Beattie (no.4)                  — La boulangerie (no 6)

— Le domaine seigneurial

— La résidence de Salaberry (no 7).

— Le manoir de Melchior Hertel de Rouville (no 8)

 

 

ÉGLISE ST-STEPHEN

— L’Église anglicane St-Stephen (no 15)

Érigée en 1820 et classée monument historique, cette église de garnison est construite dans le contexte anglican des églises d’appellation Wren-Gibbs, du nom de deux architectes britanniques du 17e et du 18e siècle. Ce fut le modèle privilégié de 1666 à 1830 autant en Angleterre qu’en Amérique du Nord. C’est ce style qui confère à l’église St. Stephen toute sa valeur patrimoniale et son haut niveau d’authenticité, et qui l’inscrit parmi les très belles églises de la Province, tous genres confondus.

« Lors des Troubles de 1837-38, la pacifique église St. Stephen a frémi dans ses murs. Toute la région est agitée par des déplacements de troupes, des rôdeurs de nuit, des rumeurs de rébellion, des emprisonnements arbitraires, et surtout par le souvenir des sanglantes batailles de Saint-Denis et de Saint-Charles en novembre. Or, voilà que le 19 octobre 1838, un incendie éclate dans une caserne voisine de l’église Saint-Stephen. Pire, deux soldats périssent dans les flammes. On peut imaginer que tous crient à l’attentat et à la vengeance. Les officiers peinent à retenir la fureur des sergents ».

 

Orgue Warren : Samuel Russell Warren fut la figure la plus remarquable de la facture d’orgues au Canada au cours du 19e siècle. À sa mort en 1882, il avait construit plus de 350 orgues à tuyaux en usage partout au Canada et aux États-Unis. Il ne reste qu’une poignée des quelque 350 orgues à tuyaux attribuées à Samuel Russell Warren. On peut les trouver à Chambly, Frelighsburg et Clarenceville au Québec.

 

Le cimetière : C’est tout autour de l’église que le faste s’étale. Les mausolées contiennent les dépouilles de cinq influentes familles anglophones. Quatre de ces familles ont détenu des seigneuries.

Un dernier mausolée conserve les cendres de la famille Austin, dont l’ancêtre canadienne, Charlotte Withchurch, descend du roi Edward I d’Angleterre.

Les dalles tumulaires conservent les restes des descendants des familles Glen et Salaberry. Deux familles bourgeoises apparentées. L’une est protestante, l’autre catholique. L’une est anglophone, l’autre francophone. L’histoire locale les présente comme deux modèles d’intégration interculturelle.

À St-Stephen le cimetière couvre presque tout le terrain d’origine.

 

  1. Dîner vers 12h00

Fourquet Fourchette

Situé sur les rives du bassin du Richelieu, dans un ancien bâtiment construit en 1920, juste à côté du Fort de Chambly, le Fourquet Fourchette est aménagé dans un style rustique parsemé d’histoire du Québec et de l’univers brassicole. Ses baies vitrées offrent une vue spectaculaire et unique du bassin et du Fort de Chambly.

Le « Jean Talon » est la salle à manger principale du restaurant. Son nom rend hommage à l’intendant de la Neuve France qui fut aussi l’un des premiers brasseurs en Amérique du Nord. Le décor est orné d’éléments anciens évoquant les bières de tradition et la culture amérindienne.

Le « fourquet » évoque la bière et ses artisans; il est l’instrument traditionnel du brasseur qui s’en servait pour mélanger l’eau et le grain malté dans la cuve d’empattage pour transformer l’amidon de la céréale en sucre fermentescible, formant une masse liquide appelée le moût.

La « fourchette » évoque naturellement la gastronomie.  La combinaison du « fourquet » et de la « fourchette » crée une enseigne qui véhicule l’essence du concept et supporte les armoiries du restaurant.

Cet emblème reflète le caractère du produit offert et invite à une expérience gustative, visuelle et olfactive, où les produits du terroir et le moût de bière prennent toute leur saveur.

BOUTIQUE

La boutique et son étal vous permettent de ramener chez vous les produits découverts dans les mets du Fourquet Fourchette, ainsi qu’une variété de produits sélectionnés de producteurs québécois, de même que des bières d’Unibroue et des paniers-cadeaux.

Le Fourquet Fourchette a développé ses propres recettes et en fait la vente, aussi bien dans ses boutiques que dans les marchés du Québec.

Toutes les moutardes, gelées, vinaigres ainsi que confitures sont produits grâce à des recettes qui appartiennent au Fourquet Fourchette et sont servis à notre table ou mis en étalage à notre boutique.

La boutique offre également tout un assortiment d’articles promotionnels à l’image d’Unibroue et d’objets à l’effigie des différentes bières, tels que des verres, des affiches, et des tee-shirts.

N.B. Vous devez nous indiquer votre choix en vous inscrivant.

MENU

Entrées

Potage de saison

ou

Bolée de verdure, mousse de volaille maison et sa confiture d’oignons

Plats principaux

Sandwich d’effiloché de porc braisé à la Blanche de Chambly, cornichon, mayo épicée et bacon

ou

Filet de volaille, sauce crème et portobellos

ou

Pêche du jour,

servie avec panaché de riz et légumes de saison

ou

Onglet de bœuf, sauce aux poivres à la Trois-Pistoles

Dessert

Tarte sucre

Thé, café ou infusions

 

Le repas d’une valeur de 25$ est compris dans votre forfait (taxes et services compris). Cependant, l’alcool sera à vos frais.

Vous pouvez prendre une dégustation de 6 bières (3 onces) d’Unibroue pour 9$. Il y a aussi du vin.

  1. APRÈS le dîner vers 14h00

Fort Chambly, visite guidée de cette imposante fortification française datant de 1711 par un guide de Parc Canada et d’une durée de 90 minutes.

http://www.pc.gc.ca/fr/lhn-nhs/qc/fortchambly

SUR LES VOIES DE LA NOUVELLE-FRANCE

Découvrez les abords de la rivière Richelieu et le lieu historique national du Fort-Chambly. Comme les hommes du régiment Carignan-Salières arrivés ici en 1665, prenez la mesure de l’ampleur de ce site naturel à la fois magnifique et stratégique. À travers l’histoire de ces défenseurs et pionniers de la Nouvelle-France, apprenez en plus sur leur arrivée dans la colonie, la construction du fort ici aux pieds des rapides et les expéditions qui mèneront aux traités de paix avec les Amérindiens.

Activité

Visite guidée immersive au cœur du fort et sur le site naturel entourant la fortification, incluant :

  • balade sensorielle pour apprécier le  positionnement stratégique du fort
  • dégustation d’un rafraichissement thématique

Thèmes

Arrivée et adaptation des premiers soldats français sur le territoire de la Nouvelle-France; Échanges et liens tissés avec les Premières Nations

  • Nature et occupation du territoire au 17e siècle
  • Le régiment Carignan-Salières : mission et contact avec les Amérindiens
  • Des armes pour faire la paix

 

  1. Départ pour le retour vers 15h30-16h00.

Pour terminer, cette citation de Benjamin Sulte :

Ah! Chambly! Chambly! Beau pays, gens aimables, grands souvenirs historiques, on en revient pour y retourner. Voir Naples et mourir, dit-on. Ce mourir est ridicule. Voir puis revoir Chambly et vivre longtemps!

 

L’inscription est ouverte aux non-membres.

 

IL EST IMPORTANT DE SUIVRE LES CONSIGNES POUR NOUS ÉVITER DE DEVOIR VOUS RELANCER.

Nous spécifier votre choix de repas (entrée : Potage ou Salade,

plat de résistance : Porc ou Poulet ou Poisson ou Bœuf).

Nous dire si vous avez des allergies ou des restrictions alimentaires.

 

INSCRIPTION : LES INSCRIPTIONS SONT LIMITÉES car il n’y a que 50 places disponibles.

Dans un premier temps, nous donnons la priorité aux membres en règle de l’APR et à leur conjoint(e) selon le principe du «premier arrivé, premier inscrit», et cela jusqu’au 2 octobre.

Par la suite, à partir du 3 octobre, nous inscrirons les invités des membres jusqu’à ce que l’autobus soit plein. Vous pouvez inscrire vos invités dès maintenant mais leur inscription sera mise en attente et une confirmation vous parviendra avant l’évènement.

N’hésitez pas à en parler à vos amis, parents et connaissances!

INSCRIVEZ-VOUS au plus tard le lundi midi le 10 octobre 2017 à l’adresse suivante : apradm@gmail.com

Renouvellement de votre adhésion à l’APR pour 2017-2018 :

Si ce n’est pas déjà fait, nous vous invitons à renouveler sur place votre adhésion pour 2017-2018 pour la modique somme de 20$ par retraité(e) du Cégep de Saint-Jérôme, et pour 25$ pour les conjoint(e)s ou accompagnatrices.

Nous pourrons vous remettre votre nouvelle carte de membre, requise pour obtenir votre carte de retraité du collège. Vous pouvez aussi nous faire parvenir par la poste votre renouvellement si vous ne pouvez venir à cette activité (s.v.p. libeller votre chèque au nom de l’Association du personnel retraité du Cégep de Saint-Jérôme puis le poster à l’adresse suivante : Cégep de Saint-Jérôme, a/s APR casier 309, 455 Fournier, Saint-Jérôme, J7Z 4V2).

 

Association du Personnel retraité du Cégep de Saint-Jérôme
Courriel: apradm@gmail.com
Site Internet : http://aprcstj.com/

Votre conseil d’administration:
Pierre Lauzon, président
Diane Hétu, vice-présidente
Francine Lemire, trésorière
Pierre Talbot, secrétaire
Louise Dion, directrice

 

Nous vous attendons en grand nombre!

Au plaisir de vous y rencontrer.